La clématite taïga, une beauté double !

la clématite taïga une beauté doubleLa clématite taïga est une variété nouvelle à fleurs unique, particulièrement magnifique. Crée au pays du soleil levant, c’est une véritable oeuvre d’art floral. Un mélange de couleur qui va enrichir la palette des clématites existantes à fleurs doubles.

LA CLÉMATITE TAÏGA, UNE BELLE GRIMPANTE

La clématite taïga a été obtenue tout récemment au japon pour les jardins, les balcons et les terrasses. Cette variété est réellement unique, en raison de ses grandes fleurs très doubles, évoquant l’ornementation très singulière des dahlias cactus.

Elle s’ouvre, d’abord à partir d’un gros bouton ventral vert clair, entouré d’une étoiles, puis le bouton éclôt progressivement, formant un rempart de pétales incurvés, bleu-violacé, terminés en pointes vertes. Le panachage de couleurs vire au  violet pourpre et blanc-crème rosé.

FLORAISON DE LA CLÉMATITE TAÏGA

La clématite taïga fait partie de la famille des clématites florida qui fleurissent sur les pousses de l’année. Une floraison abondante de juillet à septembre, un spectacle saisissant au jardin. De croissance rapide, elle  permet d’avoir du résultat rapidement au jardin et même en pot.

CULTURE ET SOINS

Cette belle liane, qui ne dépasse pas les 2,50 m de hauteur, aime avoir un sol bien nourrit au pied, avec du fumier de cheval, des algues, ou bien votre compost bien mûr vers le mois de février. Ainsi sa floraison sera intense et  très spectaculaire.

Comme elle fleurit sur les pousses de l’année, vous pouvez la tailler au ras, cela ne cause aucun dommage à la plante. Bien au contraire, elle repart de plus belle chaque année.

Vous pouvez l’associer à un rosier grimpant comme narrow water ; le mélange va faire sensation. Les clématites et les rosiers s’entendent et vont bien ensemble. Ils créent une belle harmonie fleurie.

Vous avez envie de vous offrir une belle clématite, voici une pépinière qui pourra assouvir votre souhait :
http://www.jacques-briant.fr/clematites/clematite-taiga.html

Comments

comments

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *