Courgette, légume sensible à la musique

courgette, légume sensible à la musiqueLa courgette est un légume très prisé en été pour sa légèreté en calories. Mais ce qu’on sait moins, madame courgette est sensible à la musique ; à tel point de la rendre plus sucrée et plus savoureuse. On dit bien que la musique adoucit les moeurs, l’homme n’est pas le seul récéptif à ses bénéfices, la courgette aussi….

LA COURGETTE ET LE VIRUS DE LA MOSAÏQUE

La courgette fait partie de la famille des cucurbitacées. Elle peut-être atteinte de la Mosaîque, une maladie virale qui peut attaquer aussi d’autres familles de végétaux.

Les symptômes exprimés par le virus de la mosaïque sont de plusieurs natures :

  • mosaïque ou marbrures foliaires,
  • jaunissement progressif du feuillage,
  • anneaux nécrosés,
  • déformation des fleurs, des fruits et des feuilles.

Et forcément, la courgette finit par rendre son dernier soupir.

COMMENT RENDRE UNE COURGETTE MEILLEURE ET PLUS FORTE

Un maraîcher dans le Var a cherché pendant longtemps comment se débarrasser de ce satané virus de la mosaïque. La seule technique qu’il ait trouvée pour combattre les virus  s’attaquant aux cucurbitacées, c’est la musique.

Il diffuse un peu de musique à ses courgettes, tous les soirs depuis dix ans. Le résultat est génial. Ses courgettes sont plus sucrées et gouteuses, des tests faits en laboratoire attestent de l’efficacité et donnent la preuve aux plus sceptiques.

Mais ce n’est pas tout : la musique protège la courgette de la mosaîque et d’autres maladies. Même si la cucurbitacée contracte la maladie, la plante finit son cycle normal jusqu’au bout. La musique  la soutient dans son rythme de production, malgré les attaques de maladies. Le maraicher a dix ans de recul et ne peut manger que ces courgettes. Au niveau gustatif, il n’y a pas photo.

LA PROTEODIE, COMMENT AGIT LA MUSIQUE SUR LES LEGUMES.

La protéodie est une musique intervenant sur la synthèse de n’importe quelle protéine et peut avoir pour fonction l’accélération de la croissance des plantes. Des combinaisons de notes, ou fréquences spécifiques, agissent ainsi sur certaines protéines et stimulent ou inhibent leur fabrication. On excite la synthèse de l’auxine (hormone de croissance) chez la plante en la soumettant à certaines fréquences sonores durant 5 minutes par jour (durée dite optimale).

Vous n’avez plus qu’à distribuer de la douce musique à vos plantes, pour qu’elles donnent le meilleur d’elles même. La musique classique est la plus complète, entre autre celle de Mozart.

Si vous voulez en savoir plus sur les effets, voici un site :

http://tpe-effet-musique.e-monsite.com/pages/les-dangers-de-l-ecoute-de-la-musique.html

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *