Salade de mesclun sauvage de printemps

salade de mesclun sauvage de printemps Le mesclun sauvage, comment s’y prendre ? La nature se réveille à toute vitesse, les végétaux baillent et s’étirent. Comme vous le savez la nature est généreuse. Les végétaux poussent partout, mais quoi cueillir sans se tromper et surtout ne pas s’intoxiquer. Vous allez pouvoir concocter une salade aux goûts savoureux et irresistiblement sauvages, je vous ai fais une sélection facile à trouver, en évitant de se tromper.

SALADE DE PLANTES SAUVAGES DANS VOTRE ASSIETTE

Nous allons sortir de la banalité, la cuisine des plantes sauvages offre une alternative intéressante à ceux qui comme moi aiment sortir des « autoroutes à péage » d’une consommation malsaine et écologiquement insoutenable. Partons pour un rendez vous avec nos origines :

la pâquerette : disponible une grande partie de l’année, ses feuilles cuites ou en salades, donnent un petit goût sympa à vos salades. Les boutons sont à transformer en câpres, pour en avoir toute l’année. Les fleurs, mélangées dans la salade, lui donneront un bel éclat. Vous pouvez utiliser les feuilles et les fleurs, pour farcir un poulet ou une caille, goût génial. Jadis, la pâquerette entrait dans la préparation de potages aux herbes.

pâquerette à cuisiner
Le lierre terrestre : Plante sauvage disponible une grande partie de l’année. Avec ses jolies fleurs bleues et ses feuilles arrondies, l’ensemble de la plante émet une odeur balsamique agréable. Son goût aromatique rappelle la menthe, avec une pointe d’amertume pour les tiges et les feuilles. La fleur est plus suave ; son parfum de sous-bois, qui peut étonner au premier abord, se marie particulièrement bien avec les champignons. Ensemble, ils donnent une soupe aux saveurs envoûtantes qui ne manquera pas d’épater vos convives. Le saupoudrage des fleurs sur des plats de céréales comme l’orge, le sarrasin, aide à accompagner les viande et le poisson. Le fromage de chèvre frais, mélangé aux fleurs de lierre terrestre, est roulé pour faire des boulettes habillées de petites fleurs bleues.

lierre terrestre
Le mouron des oiseaux à fleurs blanches est délicieux, les autres, à fleurs bleues et rouges, sont toxiques. Une plante quasi permanente dans nos jardins. Elle aime les terrains frais et s’arrache aussi facilement qu’elle repousse.
En cuisine, le mouron des oiseaux se consomme cru, ou cuit et très souvent il est utilisé en salade, en pesto, ou tout simplement en déco pour la petite touche finale et aérienne.

Recette du pesto au mouron des oiseaux :

Ingrédients
– 100 gr de mouron nettoyé 3 c à soupe de pignons de pin
– 3 c à soupe de pignons de pin
– 3 c à soupe de parmesan
– huile d’olive
– sel et poivre

mouron des oiseaux
la violette sauvage : les feuilles et les fleurs sont utilisées en salade, la fantaisie ouvre l’appétit.
violette sauvage

L’ail des ours : comme sont nom l’indique, a esun goût aillé très agréable dans les salades et permet de confectionner un pesto aux tomates séché délicieux
recette de pesto à l’ail des ours et aux tomates séchées

Ingrédients
– 100g de feuilles d’ail des ours hachées,
– 100g de tomates séchées
– 25g d’amandes mondées
– 1 dl d’huile d’olive et un peu de sel

Mixer le tout, puis répartir dans des petits pots recouvert d’huile et conserver au réfrigérateur. Des grosses poêlées de pâtes, agrémentées de ce délicieux pesto, vont ravir toute la famille.

ail des ours

Toutes ces plantes sauvages sont en libre service dans la nature pour concocter une salade de mesclun aux goûts sauvagement bons.

http://aupetitcolibri.free.fr/Plantes/Gastronomie_sauvage.html

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *