Digitale mertonensis, une vraie vivace !

digitale mertonensis, une vraie vivaceLa digitale mertonensis est une plante vivace qui est présente chaque année. Elle se distingue de sa consoeur, la digitale purpurea qui prospère dans les sous-bois à l’état sauvage. Sa vie est de courte durée, elle s’arrête après la floraison. Les digitales sont des vivaces à plus ou moins courte durée de vie, ou des bisannuelles

Les qualités de la digitale mertonensis

La digitale mertonensis est un croisement heureux entre la digitale ambigu et la robuste purpuréa des bois. Celle-ci forme une rosette de feuilles la première année, fleurit la seconde et avant que sa vie ne s’arrête brusquement, des semis à foison pour assurer sa descendance. C’est ce qu’on appelle une plante bi-annuelle.

Alors que la digitalis mertonensis est une plante, tout ce qu’il y a de plus vivace. Chaque année, elle est au garde à vous et vous récolterez une ribambelle de petits semis qui feront des cadeaux appréciés.

Elles est moins grande que les grandes digitales de nos bois, ses épis sont pourtant encore plus imposants. Une fleur rose saumon piquetées de toute beauté dans les massifs.

Comment cultiver la digitale vivace ?

Les digitales aiment les sols frais, légers, neutres ou légèrement acides et la mi-ombre. La digitale mertonensis, comme elle est moins haute que la purpuréa, est à placer dans les massifs en second plan.

Elle fait tellement naturelle qu’elle a sa place partout. Sa verticalité permet de donner du rythme dans les mixeds border. La plante idéale pour créer une partition florale.

La digitalis est toxique !

La digitale est une plante extrêmement toxique, aussi bien pour les humains que pour les animaux. On extrait la digitoxine et la digitaline, utilisées comme tonicardiaques.

Toute ingestion est dangereuse. Le muguet, est lui aussi toxique. Il ne faut pas se focaliser sur cette particularité, sinon on ne plante rien au jardin. Il faut éduquer les enfants à la dangerosité des plantes. Un enfant averti en vaut deux.

La pépinière du jardin du Morvan ne sélectionne que des vivaces hyper solides, dont la digitalis mertonensis :

http://www.jardindumorvan.com/digitalis-x-mertonensis-136-,fr,4,A08-136.cfm

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *