Fumier de cheval, de vache ou de volaille ?

Fumier de cheval, de vache ou de volaille ? Le fumier vient des déjections animales de cheval, vache, volaille et d’autres animaux comme le cochon et le mouton. Mais on va s’orienter vers les 3 premiers cités, ils font partie du « must de la fumure ». Nous allons décortiquer les vertus de chacun, à vous d’adapter et de faire confiance à votre intuition, comme faisaient les anciens.

Comment choisir son fumier ?

D’abord, on ne choisit pas forcément. C’est l’opportunité qui fait le larron. La proximité d’une ferme, la distribution en contre partie d’une petite pièce, un centre équestre bien souvent en ville, est une aubaine. Un jour de la semaine, nettoyage du paddock des chevaux et le fumier est mis à disposition des riverains contre une contribution monétaire.

Dans ma ville, c’est ainsi que ça se passe et cette façon d’agir permet aux habitants d’avoir une fumure sans faire des kilomètres. Bien sur il est frais, la décomposition va se faire tranquillement dans un coin du jardin prévu à cet effet.

C’est ce processus qui va le rendre assimilable par les plantes, en convertissant les déjections animales et la litière en humus ; riche en éléments fertilisants, plus assimilable et plus concentré qu’une fumure fraîche.

COMPOSITION DES DEJECTIONS ANIMALES

Les déjections animales, riches en azote et potasse, sont mélangées à la litière, le plus souvent de la paille, riche en carbone. La combinaison des deux types de matériaux aboutit à des amendements harmonieux, pouvant tous être utilisés au potager et au jardin d’ornement.

QUEL FUMIER CHOISIR POUR SON JARDIN ?

De nombreux paramètres entrent en jeu dans le processus de fertilisation : la nature de la terre, l’état du terrain, les besoins des cultures ; l’espèce animale dont le fumier est issu, les conditions d’élevage des bêtes. Autant de paramètres impossibles à maitriser pour le jardinier amateur. Regardez autour de vous et optimisez au maximum ce que vous trouvez.

La richesse en éléments nutritifs du fumier dépend de l’espèce animale, mais aussi de la nourriture consommée par les bêtes. Un fumier composté en tas, à l’extérieur, sans être abrité des pluies sera lessivé et perdra une partie de ses éléments nutritifs…

Mes choix

    • Le fumier de volaille a une teneur en azote très élevée, la plus haute de tout les fumiers. Pour les sols sablonneux, il fait des miracles. Je l’ai beaucoup employé, quand j’avais un élevage de poulets bio à proximité. Prend peu de place et pas besoin d’en mettre beaucoup. Donne un sérieux coup de fouet aux plantes.
    • Le fumier de cheval est très équilibré. L’odeur est agréable et sa décomposition se fait rapidement. Pour accélérer le processus, je place une bâche au dessus de mon fumier cela stimule la chauffe et la décomposition. En trois mois c’est disponible.
    • Le fumier de vache est moins riche et acidifie les sols. Je suis moins fan. Mais quand on n’a que cette alternative près de chez soi, c’est mieux que rien. Il faut compenser avec des purins d’ortie, prêle, fougère, bouton d’or etc…

Ma préférence est le fumier de cheval, comme beaucoup de jardiniers. J’ai été nourri par le potager qui, lui même, a été nourri au fumier de cheval. Et j’ai toujours entendu les anciens, dont le bons sens ne faisait pas défaut, dire que le fumier de cheval était l’idéal.

Bien sur, j’ai pu l’observer maintes fois, il faut être initié pour ne pas faire d’excès et brûler les plantations avec le fumier de volaille.

Une observation personnelle. Le fumier frais, je le place sur les massifs en fine couche en hiver et j’ai de supers résultats. Les rosiers sont luxuriants, indemnes de maladies.

Comme dans tout, il y a des lois. Mais les lois sont faites pour être transgressées. Par contre, il faut développer son sens de l’observation dans son lieu, puisqu’il est unique. A vous de trouver, l’harmonie et l’équilibre, en testant.

Vous trouverez un grand composteur dans se site :
https://www.alchimiaweb.com/fr/composteur-grand-product-749.php

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *