Le tubercule du souchet comestible permet de fabriquer du lait végétal.

Un délicieux lait végétal à faire soi-même avec le tubercule du souchet comestible
Grâce au tubercule du souchet comestible, fabriquez votre lait végétal ! Appelé également, cypérus esculentus, c’est une plante herbacée vivace. Elle ressemble beaucoup aux mauvaises herbes des prairies humides. Utilisez-la comme plante potagère! Ses tubercules farineux – gros comme des noisettes – ont un bon goût sucré ! Savourez ce mélange subtil de châtaigne, de noisette et d’amande.

L’horchata de chufa : Un lait végétal issu de son tubercule…

Son origine se situe au niveau du pourtour méditerranéen. Le souchet comestible a toujours été cultivé en Espagne et en Afrique. D’ailleurs, dans la région de Valence, le village de Alboraya est le berceau de la culture et de l’élaboration de la chufa. L’horchata de chufa ou orgeat de souchet est un lait végétal qui sert d’ alternative au lait d’origine animale. Il se consomme nature ou bien sucré. Mais le tubercule du souchet comestible est aussi à croquer cru, sans modération ! Vous apprécierez sans doute son petit goût d’amande.

Comment cultiver le souchet comestible ?

Appartenant à la famille des papyrus, le souchet comestible forme une touffe de 50 cm de haut. Il est tout à fait possible de le cultiver comme plante ornementale aux abords des pièces d’eau (il aime les sols frais), dans les sols sablonneux, ou en pot.  Il est souvent considéré, à tort, comme une mauvaise herbe.

Un délicieux lait végétal à faire soi-même avec la tubercule du souchet comestible

Le souchet comestible se récolte en automne lorsque les feuilles sont totalement séches ; alors ses bulbes se ratatinent. Ceux qui seront destinés à la culture doivent être stockés au sec et au frais. Ils serviront de semence pour l’année suivante. Comme une graine à germer, ces tubercules restent vivants longtemps. Les souchets cultivés peuvent produire jusqu’à 3 kg de tubercules par m2. C’est une plante vivace dans le sud ; ailleurs, elle est à cultiver comme une plante annuelle. Tous les ans, on sèmera les tubercules de souchet.

Comment fabriquer l’horchata, ce fabuleux lait végétal ?

Ingrédients :

– 250g de tubercules frais de souchet (chufas)
– 150g à 250g de sucre (plus ou moins selon les goûts)
– 1 litre d’eau
– vanille ou cannelle

Préparation :

Une fois en possession des précieux tubercules de souchet, il conviendra de les laver avec soin, pour évacuer les débris terreux. Les rhizomes sont ensuite mis à tremper pendant 48 heures. Pendant cette opération de trempage, les tubercules commencent à se dilater. Frottez les tubercules entre eux et rincez-les pour faire partir les résidus de terre et remettez-les dans l’eau froide pendant 12 à 14 heures. Les chutas gonflent un peu.

Après un dernier rinçage, jusqu’à ce que l’eau soit limpide, passez les tubercules au mixer ou au robot avec l’eau et le sucre. Laissez reposer le tout au frais pendant deux heures. Filtrez la boisson au travers d’une mousseline, d’une gaze ou d’un tissu à mailles fines posé sur un chinois et recueillez le filtrat d’aspect laiteux.

Et voilà ! Il n’y a plus qu’à déguster 🙂

On trouve en magasin bio de la farine de souchet. Sachez que vous pouvez faire de l’horchata avec cette farine. N’hésitez pas à la mélanger à d’autres farines pour réaliser des gâteaux au goût subtil.

Moi personnellement j’adore ! Avouez que varier les plaisirs a quelque chose de jubilatoire 😉

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *