L’épicéa ou arbre de noël, pour ou contre sa culture ?

Pour ou contre la culture de l'épicéa - Les Doigts Fleuris
« Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime ta parure… » En ce moment, on a tous cette chanson en tête. Mais savez-vous ce qui se cache derrière la culture de l’épicéa ? Je donne la parole aux animaux, les avocats de la nature ! Et pour réconcilier tout le monde, vous apprendrez à faire du sirop aux bourgeons de sapin 🙂

Il s’agit de juger l’épicéa ou l’arbre de Noël qui, malgré les multiples avertissements des écologistes, n’a pas hésité à envahir,
jour après jour, des milliers d’hectares de forêt partout en France. Ces cultures s’installent sans vergogne à la place des autres essences forestières, anéantissant la flore et condamnant de nombreux animaux à l’exil…

Partis de ce postulat, donnons la parole aux plus concernés : Les animaux sauvages qui peuplent nos forêts.

Les animaux sauvages des forêts CONTRE la culture de l’épicéa…Je leur donne la parole…

Pour ou contre la culture de l'épicéa le cerf- Les Doigts Fleuris

Le cerf : Les bûcherons ont abattus des espèces d’arbres feuillues qui permettaient à la lumière de passer. A ces endroits prospéraient une multitudes de plantes basses qui permettaient de nourrir les herbivores. Ainsi, pour éviter la famine, j’ai été contraint de déménager. Pour conclure la culture de l’épicéa a commis les délits d’expulsion arbitraire et de tentative d’assassinat caractérisée.

Par contre, les cerfs et leurs amis sont bien contents de trouver de jeunes plantations d’épicéas bien touffues dans lesquelles ils peuvent s’y réfugier quand les chasseurs les harcèlent.

Pour ou contre la culture de l'épicéa la bactérie - Les Doigts Fleuris

La bactérie : je travaille comme O.S (ouvrier spécialisé) dans une chaîne de recyclage à la grande usine de traitement des déchets forestiers. Je reproche à l’épicéa que ses aiguilles sont trop difficiles à manger, à cause de leur résine et leur lignine, qui donne la dureté au bois. Le tapis d’aiguilles qui s’accumulent forment des matelas d’aiguilles qui sont attaqués par des champignons. Ce tapis d’aiguille est alors transformé en humus noir fortement acide. Moi et mes consœurs refusons de nous y développer. Conclusion après plusieurs générations d’épicéas, rien d’autre ne pourrait plus pousser…

Pour ou contre la culture de l'épicéa le lombric - Les Doigts Fleuris

Le lombric : La bactérie est ma camarade de travail. Je mange les feuilles mortes et les détritus, je les digère et ensuite c’est la bactérie qui se charge de transformer mes restes. Ce n’est pas gai de travailler sous les épicéas ! Une enquête a été fait récemment sur le moral des populations de vers de terre dans différentes forêts. Sous les tilleuls, on a recensé 8,66 g de lombrics au mètre carré: c’est la plus forte population. Aux pieds des chênes: 3,42 g, sous les érables: 3,14 g et sous les épicéas seulement 0,13g ! 25 fois moins que sous les chênes !

Pour ou contre la culture de l'épicéa la truite - Les Doigts Fleuris

La truite : Depuis que ces satanés épicéas ont été plantés en masse dans toutes les forêts qui bordent les ruisseaux et étangs, le niveau de l’eau a baissé surtout l’été. J’ai cru que j’allais mourir asphyxiée ! En plus, l’ombre qu’occasionne les branches de l’épicéa fait mourir les plantes aquatiques. Et celle-ci me servent d’abris et nourrissent des milliers d’être vivants. Les aiguilles de l’épicéa acidifient l’eau de manière insupportable. J’accuse l’épicéa d’avoir fait des petits ruisseaux de forêt de véritables déserts aquatiques !

Les animaux sauvages des forêts POUR la culture de l’épicéa…Je leur donne la parole…

Pour ou contre la culture de l'épicéa le moineau- Les Doigts Fleuris

Le moineau : J’habite et travaille en ville. La pollution, je connais ! Les fumées des usines, les gaz d’échappement des voitures, l’oxyde de carbone et tout le reste font partie de mon quotidien. J’ai entendu dire qu’on était en train de replanter des sapins des Vosges partout en France. Je suis à 100% d’accord pour la culture de l’épicéa. Je vais vous expliquer pourquoi… L’épicéa absorbe le gaz carbonique de l’air et fabrique de l’oxygène. Vous allez me dire: « mais tout les arbres font autant ». C’est vrai. Mais, l’épicéa des Vosges fabrique beaucoup plus d’oxygène qu’un arbre normal. Il travaille toute l’année car il garde ses aiguilles en hiver et donc, il offre un rendement deux fois plus important qu’un arbre normal.

Pour ou contre la culture de l'épicéa l'écureuil - Les Doigts Fleuris

L’écureuil : Il reconnait qu’une foule d’animaux se régalent avec ses graines succulentes contenues dans ses cônes. Je suis bien content d’en trouver lorsqu’il gèle et que toute nourriture disparaît sous vingt centimètres de neige !

Pour ou contre la culture de l'épicéa les oiseaux- Les Doigts Fleuris

Le comité représentatif des oiseaux de la forêt: Dans l’épicéa, on trouve des nids de dizaines de grives, d’accenteurs, de merles, de fauvettes de toutes sortes et de Busard Saint-Martin. En plus, certains oiseaux ne se sentent bien qu’avec l’épicéa comme la mésange huppée ou la mésange noire et les roitelets.

C’est toujours compliqué d’avoir un avis tranché, la vie sauvage et l’harmonie de l’environnement sont un savant équilibre. Mais, il est bien clair que l’on ne juge pas les épicéas des montagnes qui sont dans leur environnement naturel. Je me suis inspirée du journal LA HULOTTE pour donner la paroles aux habitants des forêts. Cette revue magnifique sur la nature que je vous recommande ! Un abonnement à ce journal pourrait être une jolie idée cadeau 🙂

Mais pour réconcilier tout le monde, voici la recette du sirop aux bourgeons de sapin !

Le sirop aux bourgeons de sapin

Sirop aux bourgeons de sapin - Les Doigts Fleuris

#1 Cueillir des bourgeons frais et vert tendre de sapin ou d’épicea.

#2 Remplir un petit pot en verre (2,5 dl env.) comme suit:
– une couche de bourgeons
– une couche de sucre brun
– une couche de bourgeons
– une couche de sucre brun

#3 remplir à ras bord, fermer, et laisser le pot sur un rebord de fenêtre au soleil pendant quelques semaines « jusqu’à la formation d’un sirop épais de couleur verte » dixit François Couplan.

#4 filtrer et conserver au frais.

Votre sirop est prêt !

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *