Les hérissons, les endroits au jardin qu’ils préfèrent !

Les endroits de votre jardin plébiscités par les hérissons ! - blog jardin
L’hiver arrive plus vite qu’il n’y paraît. Les habitants de nos jardins sont à la hâte pour dénicher des endroits douillets et à l’abri des intempéries. Parmi ces animaux, les hérissons ne sont pas en reste. D’ailleurs, je donne la parole à monsieur Hérisson qui a un message de la plus haute importance à vous transmettre avant d’entamer sa longue hibernation.

Voici les meilleurs endroits du jardin plébiscités par les hérissons !

#1 J’aime les haies feuillues

Je peux m’abriter dessous. Laissez-moi un tas de feuilles mortes pour faire mon nid !

Haie - herisson

#2 J’aime prendre la mousse pour faire mon nid.

Elle est très confortable et il n’y a pas que les hérissons qui l’apprécient 🙂

Mousse - herisson

#3 J’aime les tas de bois.

De préférence, je les apprécie contre un mur avec un espace en dessous pour y confectionner un abri.

herisson-tas-de-bois

#4 J’aime le tas de compost.

Il me procure chaleur et une nourriture abondante pour mes petits.

herisson-compost

#5 J’aime les objets couverts d’une bâche.

Je m’y abrite et je peux même y faire un nid !

herisson-bache

#6 J’aime les cabanes à jardin.

Je peux m’y glisser dessous ! C’est un abri étanche idéal pour donner naissance à mes petits qui seront bien protégés.

herisson-cabane-jardin

#7 J’aime les rocailles.

Avec des espaces, des creux pour farfouiller, chasser ou m’y cacher.

herisson-rocaille

#8 J’aime les vieilles souches creuses d’arbre.

Elles abritent de nombreux insectes et peuvent aussi me servir d’abri.

herisson-souche

#9 J’aime les dessous d’escalier.

Vous laissez votre bric-à-brac dessous ? Cela ne me dérange absolument pas, bien au contraire. Sauf s’il y a des produits dangereux entreposés. Je peux m’y dissimuler et y être à l’abri de la pluie et du vent.

herisson-escalier

En bref, j’aime tous les endroits où je peux faire mon nid à l’abri du vent et de la pluie.

LE SAVIEZ VOUS ? JE DOIS PESER PLUS DE 600 GRAMMES POUR SURVIVRE À L’HIBERNATION

Pendant l’hibernation, je peux perdre jusqu’à 300 grammes. Vers le mois de novembre, si vous m’apercevez encore dans votre jardin, prenez soin de me peser. En dessous de 600 grammes, je n’ai pratiquement aucune chance de survivre à l’hiver en restant à l’extérieur. Même si vous me nourrissez, quand il fait froid dehors je ne grossis plus. Toutes mes calories sont utilisées pour combattre le refroidissement.

Imaginez ! Je suis condamné à sortir de mon nid pour chercher de la nourriture que je ne trouve plus. J’affronte le gel, le vent et la pluie. Je peux même mourir de faim ou attraper une pneumonie à laquelle je ne survivrais pas.

Alors, si je vous paraît trop frêle, il est vital de mettre immédiatement à l’abri du froid. Mais attention, le changement brutal de températures peut m’être également fatal ! Il faut me réchauffer progressivement. Je dois être dans une pièce où je peux faire la différence entre le jour et la nuit pour conserver un rythme de vie normal.

Mais dans tous les cas, contactez au plus vite un centre de protection pour la faune sauvage ou un vétérinaire. En attendant mon transfert, gardez-moi à l’abri dans un endroit calme avec de la nourriture et de l’eau.

Promis, dès que les beaux jours reviendront, je redeviendrais votre partenaire de jardinage !

Comments

comments

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *