Les cimetières vont nous métamorphoser en humus !

Les cimetières vont se métamorphosés en humus - blog jardin
On arrête pas le progrès en matière de recyclage, même dans les cimetières. Pour le coup, ce sont certains belges qui demandent à leur gouvernement la modification d’une loi sur les pratiques funéraires. Une nouvelle alternative à l’inhumation est proposée: « l’humusation »…

Entrons dans le vif du sujet qui n’est pas du tout macabre ! Les changements de société, qui s’opèrent à grande vitesse, font voler en éclat certaines de nos croyances et en prennent d’autres. L’Homme a besoin de croire. Le monde est ainsi fait…

Pour que les cimetières deviennent un vrai lieu de vie après la mort…

L’enterrement et l’incinération sont très polluants ! En Belgique, une troisième solution appelée humusation voudrait s’imposer comme étant une nouvelle alternative. Il s’agit d’un processus contrôlé de transformation des corps par des micro-organismes dans un compost qui transforment les dépouilles mortelles en Humus sain et fertile.

Je pense qu’en France, cette idée risque de choquer les consciences et les croyances. Sur ce point, avouons que les belges sont souvent bien plus ouverts d’esprit !

Cette transformation se ferait hors-sol. Le corps serait déposé dans un compost et recouvert d’une couche de matières végétales broyées que les Humusateurs ajusteront pour en faire une sorte de « monument vivant ». En une année, l’humusation du défunt produira 1M3 de « super-compost ». Ce processus sera réalisé sur un terrain réservé et sécurisé qui aura pour nom « jardin-Forêt de la Métamorphose ».

Les arguments pour choisir l’humusation ne manquent pas selon ses défenseurs…

La liste des arguments en faveur de l’humusation séduit beaucoup de belges : pas de cercueil, pas de frais de concession, ni de caveau, pas de frais de pierre tombale, pas de frais d’embaumement, ni l’ajout de produits chimiques nocifs, pas de charge d’entretien régulier des tombes dans les cimetières, pas de pollution des nappes phréatiques par la cadavérine, la putrescine, les résidus de médicaments, les pesticides, les perturbateurs endocriniens…

L’HUMUSATION, CONTRAIREMENT À L’ENTERREMENT NE GÉNÈRE PAS:

de rejets toxiques dans l’atmosphère, ni dans les égouts.
Pas de consommation déraisonnée d’énergie fossile.
– Pas de location de columbarium.
– Pas de détérioration des couches fertiles du sol lors de la dispersion des cendres.

Au contraire, l’humusation créerait un humus riche et utilisable pour améliorer les terres. En somme, ce serait un processus de remise à la terre doux, respectueux de la personne et durable.

Cependant, Un obstacle de taille se dresse sur le sillage de l’humusation. Et oui, on ne va pas changer les mentalités du jour au lendemain. Ce sont des évolutions qui se font par petits pas. Dans quelques années, peut être on y arrivera. Mais avec les croyances religieuses et les coutumes, j’ai du mal à y croire.

Imaginez que vous vous retrouviez avec l’humus de votre grand-mère. Mais quel goût auront vos tomates ? Je vous laisse y réfléchir… Attention, n’en faites pas des insomnies, mais riez aux éclats ! Les belges sont extrêmement drôles, et là franchement, ils nous ont pondu un truc de malade !!!

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *