Les arbres produisent de l’électricité – Insolite-

Les arbres produisent de l'électricité- blog jardin
Avec deux électrodes, l’une clouée dans un arbre et l’autre enfichée dans le sol, il est possible de récupérer un petit courant électrique. Le fait est déjà connu, l’explication scientifique a beaucoup progressé et une application a déjà été trouvée : alimenter des capteurs de température pour lancer une alerte radio en cas d’incendie.

Les arbres peuvent produire de l’électricité…

Peu, certes, mais suffisamment pour alimenter un appareil électrique de faible puissance. La première application envisagée est d’installer des capteurs de température et un émetteur radio dans quelques arbres pour émettre un signal d’alerte en cas d’incendie.

Cet été, les trois chercheurs ont publié dans la revue scientifique PlosOne les résultats d’expériences effectuées sur le Ficus benjamina, le figuier pleureur, une plante d’appartement bien connue. Une électrode est plantée dans la tige de manière à pénétrer dans le xylème, cet ensemble de fibres dont les canaux font monter vers les feuilles la sève brute aspirée depuis le sol. L’autre est enfichée dans le sol ou plongée dans diverses solutions.

D’autres applications leur semblent envisageables. Il serait possible, pensent-ils, d’obtenir entre 1 et 10 millivolts à partir de n’importe quel arbre d’une forêt et donc d’alimenter des capteurs capables de mesurer en permanence différents paramètres de l’environnement. La société Voltree Power a le projet plus précis de capteurs anti-feux, couplés à des émetteurs radio, qu’il suffirait d’installer sur un certain nombre d’arbres dans une forêt à protéger. Des essais en milieu naturel sont programmés pour le prochain printemps. Dans son communiqué de presse, le MIT imagine de son côté une autre application : la détection de substances nocives ou radioactives « aux frontières du pays ».

Quoiqu’il en soit, ce travail montre encore une fois l’intérêt actuel des scientifiques pour des sources d’électricité nouvelles capables d’alimenter des appareils à très basse consommation. Depuis la chaleur ambiante jusqu’aux mouvements du corps en passant par le bruit, les idées innovantes ne manquent pas dans ce domaine…

Les arbres ont le sens mécanique car ils perçoivent des perturbations mécaniques externes telles que des flexions de leurs branches par le vent, mais également internes telles que l’augmentation lente du poids de leurs branches en croissance, et y répondent en ajustant leur croissance. La mécanoperception est un mécanisme de signalisation, c’est-à-dire un mécanisme permettant à la plante de « ressentir » un signal extérieur et d’y répondre de manière adéquate. Un véritable processus de communication ! Il comporte 3 phases :

  • la réception du stimulus par l’arbre,
  • sa transformation en un signal interne,
  • conduisant à une réponse de croissance de l’arbre (appelée la thigmomorphogenèse, de thigmo- : toucher, morpho- : forme, genèse : acquisition).

Au cours de la signalisation, une cascade de réactions moléculaires successives a lieu pendant laquelle des gènes gouvernant la fabrication de facteurs de transcription sont impliqués. Ces gènes-là sont des « chefs d’orchestre » qui commandent par la production de ces facteurs de transcription l’expression d’autres gènes et régulent ainsi le traitement de l’information dans la plante.

Nous avons identifié chez le peuplier (l’espèce modèle des arbres en termes d’analyse moléculaire) un facteur de transcription « mécano-induit », c’est-à-dire qui s’exprime en réponse à un stress mécanique, de façon très rapide (dès les 10 premières minutes après le stress) et transitoire (le facteur de transcription disparait rapidement). Des homologues de ce gène, c’est-à-dire des gènes très proches, ont été recherchés parmi les génomes des autres plantes, en interrogeant les bases de données informatiques mondiales qui rassemblent un très grand nombre de séquences de gènes d’espèces diverses.

ON N’EST PAS EN MANQUE D’IDÉES POUR PRODUIRE DE ÉLECTRICITÉ !

Source: matierevolution.org

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *