Pivoine, paeonia : arbustive ou herbacée ?

Pivoine, paeonia : arbustive ou herbacée ? - blog jardin
Peu exigeantes, la pivoine herbacée illumine le jardin de début mai à la mi-juin. Double, si romantique, ou simple, très élégante, on voudrait en mettre partout. Et pourquoi pas ? 😉

La différence entre une pivoine herbacée et une arbustive ?

C’est simple : la première ne fait pas de bois, elle est caduque et généralement plus tardive que la seconde. Les fleurs de la première sont blanches, roses ou rouges, parfois bicolores. Du moins, voilà les couleurs de celles que l’on trouve dans les vieux jardins, en bordure d’allée, dans les parterres, et même au potager, si on les destinait aux bouquets ou à la pharmacie.

S’y ajoutent aujourd’hui des orangées (coral charm, coral sunset, pink hawaiian coral… et des jaunes (lemon chiffon), couleurs autrefois réservées aux arbustives.

Toutes les pivoines sont belles et très peu exigeantes !

Malgré leurs grands airs ou leur apparente délicatesse, elles sont solides. Il faut dire que leurs ancêtres, la pivoine officinale, la principale espèce botanique européenne, et la pivoine lactiflora, une chinoise, savent ce que c’est que de supporter le froid, la chaleur et la sécheresse. Les hybrides qui en sont issues ne les déshonorent en rien. Et ce n’est pas faute d’avoir gagné en coquetterie. Qu’elles soient à fleurs simples (généralement précoces, en fleurs dès avril parfois), doubles, dites de Chine (les plus tardives, épanouies de mi-mai à début juin), ou de forme dite « japonaise », amusante avec un « pompom » au coeur de la corolle.

Alors pas question de les dénigrer: elles ne durent que deux semaines, et puis ? Le bonheur aussi est éphémère ! Est-ce une raison pour s’en passer? Craquez pour le charme fou des pivoines sur pivoinesriviere.com 😉

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *