La couleur au jardin, attention aux associations !

Jardin de Fernanda à Saint Maur des Fosses, au printemps 2004 - blog jardin
L’art du jardin consiste en autres à savoir mettre de la couleur de façon harmonieuse. Certaines se marient parfaitement, d’autres créeront de beaux contrastes, encore faut-il connaître les codes pour réaliser les bonnes associations.

De la couleur sans fausse note !

La perception des couleurs n’est pas identique chez tous les êtres humains. Les goûts varient, la notion de couleur est subjective. Une couleur pourra sembler attractive à l’un et repoussante à l’autre. Toutefois, il existe une base permettant de s’y retrouver facilement pour éviter les fautes de goût : le cercle chromatique.

La couleur au jardin, attention aux associations le cercle chromatique - blog jardin

Cette roue des couleurs est utilisée par les décorateurs d’intérieur et les peintres. Elle se décline autour des 3 couleurs primaires: le rouge, le bleu et le jaune.

Les autres couleurs sont composées à partir de celles-ci. Ainsi, naîtront le orange, le vert et le violet et toutes leurs nuances. Dans la roue chromatique, les couleurs sont placées de la manière suivante : jaune, vert, bleu, violet, rouge, orange.

En quoi vont donc nous servir ces notions au jardin ? Tout simplement à repérer les couleurs proches qui iront bien ensemble ainsi que les couleurs opposées qui créeront à coup sûr un joli contraste.

Savoir harmonisez les couleurs au jardin !

Nous avons vu que les couleurs proches une fois associées pouvaient créer une scène harmonieuse. En les réunissant vous ne pourrez pas vous tromper.

LES COULEURS FROIDES

Pour créer une note de romantisme au jardin, tablez sur les roses, les mauves et les bleus. Des rosiers, des pivoines, des plots, des lilas, des delphiniums, des sauges, et des lavandes iront toujours très bien ensemble lorsque ces teintes sont respectées. Vous pourrez y ajouter du blanc à volonté, par exemple des gypsophiles, du muguet, des arums ou des cœurs de Marie.

Ces teintes pastels trouveront leur place dans les petits jardins car elles agrandissent l’espace. Dans ces lieux exigus, on privilégiera toujours les teintes froides que sont le bleu, le billet et l’argenté. Pensez aux feuillages de l’olivier et de l’élégant en fond de décor mais aussi de certains œillets ou de stachys lanata dans les massifs.

A vous d’adapter le type de plante au style de jardin que vous désirez créer: classique, contemporain, romantique… Tout est possible avec un peu d’imagination.

La couleur au jardin, attention aux associations - blog jardin

LES COULEURS CHAUDES

Revenons donc à notre roue chromatique. Nous constatons que certaines couleurs se trouvent face à face. C’est le cas du jaune et du violet, du bleu et de l’orange ou encore du rouge et du vert. En respectant ces associations, vous créerez du contraste et du relief dans votre jardin tout en apportant du dynamisme sans risque de faute de goût.

La monochromie : L’assurance de ne pas se tromper

Si vous avez des doutes sur vos compétences à associer les couleurs, il vous reste la solution du jardin monochrome, c’est à dire ne faisant appel qu’à une seule couleur.

Dans le jardin monochrome, il faut bien sûr compter avec le vert puisqu’il domine dans le monde végétal. Les jardins à la française mettant en scène l’art topiaire sont de parfaits exemples de jardins monochrome, si vous n’y ajoutez pas de plates-bandes colorées. Le jardin monochrome se décline ainsi à l’infini: jaune étincelant, bleu mystérieux, rouge flamboyant, rose romantique, blanc épuré. A vous de choisir celui qui vous correspondra le mieux.

La couleur au jardin, attention aux associations - blog jardin

Accords de couleurs: les erreurs à ne pas commettre…

Pour créer un jardin harmonieux, il faut éviter certaines erreurs qui conduiront forcément à une faute de goût :

  • Ne mélangez jamais plusieurs couleurs contrastées dans une seule zone. Limitez-vous à deux couleurs dans un même massif: violet et jaune ou bleu et orange. Ces association étant très puissantes, nul besoin d’en rajouter !
  • D’une manière générale, le rouge, couleur fortre par définition doit être utilisé avec vigilance. Oubliez les mélanges bleu/rouge ou jaune/rouge trop criards.
  • Évitez le orange, le rouge ou le jaune dans les très petits espaces car ces couleurs attirent l’œil et écrasent les perspectives.
  • Dans un jardin monochrome ne cédez pas à la tentation d’introduire une plante d’une autre couleur surtout si elle est opposée. Tout l’effet serait alors gâché.

QUOI QU’IL ARRIVE TOUT LES GOUTS SONT DANS LA NATURE, FAITES CE QUE BON VOUS SEMBLE ET SURTOUT CE QUI VOUS RESSEMBLE !

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *