La botte de paille pour cultiver !

La botte de paille pour cultiver - blog jardin
Faire pousser ces légumes sur des bottes de paille est une solution économique pour qui n’a pas de terrain cultivable à sa disposition.

Peu connue en France, la technique de culture sur botte de paille nous vient des pays anglo-saxons où elle s’est développée à partir des années 60. Joel Karsten, un américain, l’a développée et décrit son expérience dans un livre « le jardinage en botte de paille ». Dans un esprit proche de la permaculture, la culture sur paille a pour principe de favoriser la vie des micro-organismes présents dans le sol. Ce mécanisme rend ainsi les ballots comparables à une très bonne terre, permettant de très bons rendements.

La culture sur botte de paille est économique : sur une terrasse, des toitures ou des trottoirs, plus besoin de bacs coûteux.

Vérifiez seulement que vous avez un dispositif de récupération de l’eau d’arrosage pour éviter des fuites et des dégâts éventuels sur les façades. En outre, le ballot offre à la fois le contenant et le contenu pour un prix très modique (environ 2euro le ballot). De plus, vous aurez de meilleurs résultats qu’avec du simple terreau dépourvu de micro-organismes. Après deux années d’usage, le ballot pourra ensuite aller au compost. Cette technique permet d’avancer les récoltes, la paille autorisant des cultures précoces dans la saison, sans attendre le réchauffement du sol lors de printemps froids.

SOIGNEZ L’AMENDEMENT

L’amendement en azote prend environ 15 jours: le 1er, 3ème et 5ème jours, saupoudrez un amendement biologique sur les ballots: utilisez de la fiente de poulet décomposée, du marc de café, du purin d’ortie ou de prêle. Vous pouvez acheter du booster de compost bio avec environ 10% d’azote. Comptez un sachet par ballot. Puis procédez à un arossage avec l’eau de pluie récupérée, surtout pas l’eau du robinet qui réduirait à néant la vie que vous tentez d’installer. Le 2ème, 4ème et 6ème jour, arrosez beaucoup pour favoriser le milieu humide et le développement des bactéries. Le 7ème et 10ème jour, la température devrait atteindre les 40°C. Au bout du 10ème jour, les ballots changent de couleur et on voit normalement apparaitre des points blancs et noirs: le mycéllium et les bactéries se développent. Le processus est lancé, plus que 5 jours à attendre pour que la température redescende et vous pourrez planter.

L’activité bactérienne dans le ballot permet de garder les racines dans une ambiance douce, 20°C environ. Pour planter plus tôt dans la saison, protégez les feuillages d’éventuelles gelées blanches avec des voiles de forçage. Le gain de temps précieux en désherbage est un autre point intéressant. Les « mauvaises » herbes n’ont que peu de temps pour s’installer.

Les ballots sont drainants grâce aux grains de paille verticaux: même s’il n’y a que peu de problèmes liés à la stagnation de l’humidité, faites bien attention au sens de pose de la botte sur le sol afin que le chemin de l’eau soit facilité. Ainsi, les attaques du mildiou, lors de printemps ou d’étés très humides, sont réduites, voire inexistantes. L’humidité reste suffisante si l’arrosage est régulier. Une séquence trop longue sans arrosage provoquerait la disparition des micro-organismes.

Alors tous à vos bottes et plantez !

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *