Le bouleau purifie et détoxique l’organisme

Le bouleau purifie et détoxique l'organisme - blog jardin
On a pas que ça à faire, au « bouleau » ! Le bouleau est un arbre à l’écorce d’argent. Des peuples sibériens aux amérindiens, en passant par les scandinaves et les celtes, partout, il est à la fois considéré comme un arbre sacré et utilisé de mille façons au quotidien. Il est indispensable !

Le jour de la Pentecôte, les paysans russes plantent, devant chez eux, des rameaux de bouleau entourés d’un ruban rouge pour les protéger du mauvais œil.

Un proverbe russe résume les bienfaits du Bouleau :

  • il donne la lumière au monde (écorces lumineuse et torches)
  • il guérit les malades (propriétés médicinales)
  • il nettoie le corps et l’esprit (on se fustige le corps pour provoquer la transpiration et chasser les mauvaises pensées – arbre purificateur).

Les bourgeons de bouleau ont d’ailleurs la réputation de restaurer une sexualité défaillante.

Le saviez-vous ? Le dernier usage officiel des balais de Bouleaux, c’est le balayage des courts de tennis en terre battue.

De l’écorce du bouleau, les lapons font des plats, des écopes pour les bateaux, des chaussures, des boîtes à sel pour y saler les poissons et des paniers.

Les usages de l’écorce du bouleau furent multiples…

La plupart tiennent aux caractères mécaniques du matériau et à sa teneur en huile essentielle qui lui vaut son caractère imputrescible. La simple observation en forêt d’un bouleau tombé au sol depuis quelques mois permet de comprendre: le bois interne tombe en miettes, tandis que l’écorce reste quasi intacte, conservant une certaine souplesse pour peu qu’elle bénéficie d’un taux d’hygrométrie suffisant.

LE SAVIEZ VOUS ?

Savez vous que les chats et les chiens ont droit à une alimentation bien mieux équilibrée que la nôtre ? On a trouvé dans la composition de croquettes pour chiens d’une marque célèbre d’alimentation animale, au milieu d’une trentaine de composants aussi varie que le foie de veau, l’ortie ou les algues, DES FEUILLES DE BOULEAU !

LA SEVE DE BOULEAU, le meilleur remède du printemps

L’eau de bouleau, c’est à dire la sève fraîche, connait aujourd’hui un regain d’intérêt tout particulier. On l’appelle parfois le «sang de Bouleau» . L’eau de Bouleau joue également un rôle régulateur des troubles gastro-intestinaux et on lui attribue des propriétés antioxydants notoires. Voilà qui justifie qu’aujourd’hui elle ait éclipsé les autres préparations à base de feuilles, bourgeons ou première et seconde écorces.

Sa sève est un merveilleux draineur de l’organisme. Elle est l’élixir de printemps par excellence, diurétique et dépurative. Elle élimine les toxines accumulées pendant l’hiver.

La sève se récolte au printemps, au moment de sa montée et avant l’ouverture des bourgeons en forant un trou de faible diamètre dans le tronc (sur une profondeur de 2 à 5 cm.) et en y insérant un tuyau. Après le prélèvement, le trou se rebouche à l’aide d’une cheville de bois.

Conservation de la sève de bouleau

Elle peut se faire de plusieurs manières et selon le procédé utilisé avoir des impacts qualitatifs :
● en stabilisant la sève avec de l’alcool pur.
● en la pasteurisant comme pour les jus de fruits (risque de dégradation liée à l’intervention de la chaleur).
● en ajoutant des clous de girofle, afin d’empêcher la fermentation.
● en conservant la sève pure en bouteille cachetée, après avoir pris soin de remplir à ras bord le flacon avec de l’huile (afin d’éviter le contact avec l’air).
● en congelant de la sève fraîche permettant ainsi son utilisation tout au long de l’année avec l’inconvénient de changer son état physique.

Conseils pratiques pour la cure à la sève de bouleau

Lorsque l’on commence une cure de sève de cet arbre, il est conseillé de l’ingérer à jeun tous les matins pendant 3 semaines. La cure de jouvence consiste à boire au moins 3 litres de sève de bouleau sur une période de 21 jours (à raison, environ, de 150 millilitres/jour) ou 5 litres dans l’idéal (à raison de 250 millilitres/jour) pour les personnes fatiguées, souffrant de rhumatismes ou souhaitant tout simplement détoxifier efficacement leur organisme.

Si vous avez un bouleau dans votre jardin, du producteur au consommateur, pas d’intermédiaire ! Vous allez extraire la sève de votre bouleau pour une cuvée du jour 😉

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *