Mésange bleue, la beauté de nos jardins !

mésange bleue, la beauté de nos jardins
La mésange bleue, avec son bandeau noir autour des yeux, renvoie un air mystérieux… Elle avance masquée et pourtant, elle est omniprésente. Enfin de compte, elle n’a rien à cacher…

Cette beauté se dévoile devant nos fenêtres au quotidien. La mésange bleue est très active, débordée par toutes ses activités variés et nombreuses. Malgré sa petite taille, elle est bagarreuse et sait se montrer agressive pour chasser les intrus de même taille qui veulent lui faire concurrence. Petite et jolie, mais elle ne se laisse pas marcher sur les « papattes » . Cette belle colorée a du caractère, il faut bien s’imposer pour exister.

La mésange bleue qui n’a pas craqué devant les charmes de cette belle oiselle ?

Comme le disent les enfants, elle est TROP BELLE !!! Dame nature dirige la meilleure maison de haute couture. Dessiner une robe aussi délicate et en exemplaire unique de surcroit… Normal, la mésange bleue le mérite amplement. Ainsi , elle est toujours impeccable pour sortir en toute circonstance.

Le mâle pratique l’offrande de nourriture quand il veut attirer la belle, et la femelle régresse en réclamant comme un poussin: elle fait trembler ses ailes. C’est pas mignon, on est prêt à faire n’importe quoi pour avoir un plateau de nourriture tout prêt ? 😉

En hiver, les mésanges bleues chassent sans discontinuer les œufs et les larves d’insectes (coléoptères, chenilles, mouches, punaises, pucerons) qu’elles complètent avec des graines d’oléagineux. Elles ont une façon particulière de prélever leur nourriture. Elles se laissent pendre à l’extrémité d’une brindille au sommet d’un arbre, souvent la tête en bas, et débarrassent la végétation, des insectes parasites (surtout œufs et larves). C’est d’ailleurs un spectacle très craquant on se demande comment elles tiennent ainsi. Lorsqu’elles en ont terminé avec une brindille, elles s’installent sur la suivante avec des mouvements de balancier caractéristiques et poursuivent leur œuvre utile.

Les mésanges bleues sont des collaboratrices de premier rang pour les arboriculteurs et les sylviculteurs. Au printemps et en été, la mésange bleue examine parfois les chatons des saules, les fleurs de groseilliers à maquereau et ordinaire, et d’autres espèces dont elle apprécie le nectar. Elle peut causer des dégâts aux bourgeons et aux fruits mûrs, mais on ne lui en tient pas rigueur, c’est largement compensé par sa consommation d’insectes.

Les hivers très froids, aidez la mésange bleue en accrochant une mangeoire avec ses graines favorites.

La mésange bleue adore, le lard. Accepte le pain et le fromage. Placez des nichoirs, vous ne serez pas déçu du spectacle. Elle s’habitue aux habitants du jardin et niche près de la maison. Cela ne l’empêche point de faire ses allées et venues pour nourrir toute sa smala. J’accueille à bras ouverts les mésanges en leur offrant gite et couvert ouvert à toute heure de la journée et de la nuit !

Un site pour en savoir plus sur ces charmants et familiers oiseaux :
http://www.oiseaux.net/oiseaux/mesange.bleue.html

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *