Electroculture au jardin…

Electroculture au jardin- Les Doigts FleurisL’électroculture va vous ouvrir à d’autres modes de culture. Arrêtons d’acheter des tas de produits qui ne servent qu’à engraisser l’agrochimie. Faites confiance à vote ressenti et à vos observations de la nature, ils vous guideront vers l’essentiel.

ELECTROCULTURE : LE CIRCUIT OSCILLANT

L’electroculture : En 1925, l’ingénieur russe George lakhovsky explique que les cellules vivantes possèdent des systèmes de résonateurs (circuits oscillants) capables d’émettre et de capter des informations selon les mêmes principes qu’un système d’émetteur et récepteur de radiodiffusion. Un organisme vivant est ainsi en liaison permanente avec l’environnement.

Mais chose capitale, nous explique Lakhovsky, lorsqu’un organe devient malade, il n’émet plus les mêmes fréquences que l’organe sain. Le « langage » cellulaire n’est plus perceptible par les autres cellules. Les cellules perdent alors leur coordination et la maladie lésionnelle survient.

Georges lakhovsky croit que la vibration du circuit oscillant de la cellule est entretenue par l’énergie rayonnante des ondes électromagnétiques telluriques et surtout cosmiques.

Lakhovsky, désireux de vérifier ses théories, se pencha sur le fait qu’une cellule malade est une cellule ne recevant pas assez d’énergie et qu’il était possible de la guérir en augmentant sa réceptivité.

COMMENT FAIRE DE L’ELECTROCULTURE SIMPLEMENT?

Selon lui, une spire circulaire telle qu’un bracelet de cuivre pourrait canaliser de l’énergie et régulariser le champ oscillatoire d’un être humain. Lorsqu’un être humain est suractivité, le bracelet pourrait décharger les énergies accumulées par sursaturation. Il pourrait également capter les énergies comme une antenne lorsque l’organisme est en manque d’énergie. Ainsi donc, un bracelet de cuivre ouvert à ses extrémités agirait selon le besoin de l’organisme pour équilibrer ou stabiliser le champ oscillatoire local.

Pour démontrer son hypothèse, Lakhovsky entreprit une série d’expériences dans les laboratoires de l’hôpital de la Salpêtrière. Une spire circulaire en cuivre est disposée autour des tiges de plusieurs géraniums atteints d’une tumeur cancéreuse alors que d’autres géraniums atteints sont laissés intacts. Après une quinzaine de jours, tous les géraniums sont morts à l’exception de ceux ayant bénéficié de la spire de cuivre. Les géraniums sont non seulement vivant, mais la tumeur a disparu. Lakhovsky multiplia les expériences sur des plantes, des aliments(pommes de terre, germinations, végétaux aquatiques, etc.) et des animaux( têtards, chevaux, fourmis, chiens… ). Il démontra que les spires de cuivre favorisaient la croissance et la guérison.

ELECTROCULTURE : LES EFFETS DU CIRCUIT OSCILLANT SUR LES PLANTES

Les recherches de Lakhovsky permettent de conclure qu’il y a bel et bien des effets sur les êtres vivants (végétaux, animaux, humains) :

• ils favorisent la croissance et activent très fortement la germination ;
• ils accélèrent la cicatrisation et la reconstitution des tissus ;

Extrait du livre : Une santé de cuivre de Sylvain Bélanger, Édition Quintessence, 2003

Le circuit oscillant je l’ai testé sur des plantes malades. Au bout d’une semaine, la vigueur était au rendez vous et la maladie une vieille histoire. C’est très efficace. Cette méthode est peu couteuse. Vous utiliserez ce qu’on appelle les énergies libres, notre futur. Vous pouvez aussi expérimentez cette méthode pour faire pousser plus vite une plante, la faire reverdir…L’électroculture est à votre service!

Cette vidéo explicative du circuit oscillant Lakhovsky est illustrée par un ingénieur agronome Yannick Van Dorne, avec lequel j’ai fait une formation. Yannick Van Dorm forme les agriculteurs en France, au Canada, en Australie et aux Etats-Unis.

http://www.foretscomestibles.com/permaculture/philosophie-ethique/electroculture.html

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *