Le rouge gorge, un brin effronté !

Actualité Jardin - Le rouge Gorge - Les Doigts Fleuris
Le rouge gorge est, avec l’hirondelle et la mésange, un oiseau familier de nos jardins. Pourtant qui pourrait se vanter de le connaitre ?

Il a une silhouette originale et reconnaissable. Le rouge gorge est un proche parent du rossignol, rouge queue, et du traquet.

Bien connu des jardiniers, le rouge-gorge est un passereau au caractère tout à fait singulier. Il sait se faire aimable avec les hommes toujours perché à proximité de la terre fraichement retournée.

Un ami des jardins

Le rouge-gorge se nourrit essentiellement d’insectes, de larves, de vers de milles pattes, araignées, cloportes, papillons, chenilles, perce-oreilles, fourmis mais aussi de limaces et d’escargots. A ce titre, il est un ami précieux du jardinier qui trouve en lui un excellent prédateur des nuisibles du jardin. L’été, son régime alimentaire est agrémenté de baies comme des mûres, des framboises, des fruits de sureau

Si sa familiarité avec les hommes est légendaire elle est loin d’être désintéressée. En effet, le rouge gorge sait très bien que là où le jardinier bêche, les vers de terre ne sont pas loin !

Et quand l’hiver survient,  les insectes et les baies se font rares. Il apprécie la nourriture que l’homme ne manquera pas de lui laisser à disposition dans le jardin ou aux abords de la maison. Comme il chasse essentiellement à terre, il est très souvent la proie des chats ! Si vous lui donnez à manger, veillez donc à bien éloigner minet de la mangeoire !

L’angélisme qui se dégage d’un rouge gorge, son petit côté attendrissant , son corps en boule, son oeil vif, nous font craquer. On est parfois passablement ébréché par le tempérament qu’il manifeste. Il existe en effet peu d’exemples d’oiseaux aussi agressifs que celui-là. Eté comme hiver, il défend son domaine contre l’intrusion de ses congénères. Quiconque possède un jardin peut vérifier au quotidien l’intolérance des rouges-gorges. Ces oiseaux voient rouge, au propre comme au figuré ! Accrochée à une branche, de la laine orange compactée en boule et ramenée à la taille du plastron du rouge -gorge laissera rarement indifférent le mâle de votre secteur.

Et un miroir posé contre un mur sera pris d’assaut par le même propriétaire des lieux qui croira voir dans son reflet un insupportable rival (l’expérience doit être brève, car l’intraitable passereau peut fort bien s’assommer.) Des combats mortels entre mâles ont d’ailleurs été signalés. Mais en règle générale, le chant est une excellentes façon , d’atténuer les querelles de voisinage.

Le rouge gorge stationne chez nous en hiver mais pas seulement. La populations française de ces volatiles s’expatrie dans le bassin méditerranéen au sens large (Afrique du nord incluse). Mais un pourcentage non quantifié opte pour un hiver parmi nous.

La durée de vie d’un rouge gorge dépasse rarement dix ans. Cette donnée est une estimation.

La Hulotte, le journal le plus lu dans les terriers, a fait un numéro spécial sur la durée de vie des oiseaux suite aux bagages des oiseaux qui ont commencé en 1936. Dès qu’un oiseau est retrouvé avec une bague, il faut le ramener dans un centre ornithologique pour identifier l’oiseau et définir son âge. C’est ainsi qu’on a retrouvé des rouges gorges bagués morts à l’âge de 18 ans. Tout en sachant la vie trépidante qu’ont ces petites bêtes , c’est un exploit d’arriver à un âge aussi avancé.

Si vous trouvez une bague sur un oiseau mort, faites faire un bond en avant à l’ornithologie. Collez-là à plat, sur une feuille de papier, en inscrivant les renseignement suivants:  la date de votre trouvaille, le nom de la commune, la cause de la mort de l’oiseau (si vous la connaissez), et tout détail qui vous paraitra intéressant. N’oubliez pas d’ajouter votre nom et votre adresse et envoyez le tout à C.R.B.P.O , 55 rue Buffon, 75005 Paris, afin que les scientifiques puissent vous renvoyer une fiche complète racontant tout ce qu’ils savant sur l’oiseau.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *