Comment nourrir le sol de votre jardin naturellement ? Le compost !

Astuce jardin - Le compost - Les Doigts Fleuris

Photo: (c) biologique.bio

On me pose souvent cette question : « Par quel moyen puis-je nourrir mes plantes ? ». Mais avant de s’interroger sur la nourriture des plantes, ne faut-il pas avant se concentrer sur les besoins du sol ? Le réflexe premier est de se ruer vers sa boutique préférée et de se ruiner (parfois) en produits nutritifs de toutes sortes et souvent chimiques… Alors que la solution est toute simple : le compost !

Le compostage est l’art de fabriquer de l’humus, une nourriture de haute qualité pour le sol. N’oublions pas que la terre est un organisme à part entière qui nécessite des soins et une attention particulière pour que vos plantes favorites puissent s’épanouir ! On a trop tendance à considérer le sol comme un substrat. Erreur fatale !

Le compostage est un vaste sujet que l’on aura l’occasion d’aborder ultérieurement. D’ailleurs, si vous avez des questionnements, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

Pour la faire court, il s’agit tout naturellement de mettre ses déchets organiques (épluchures de fruits et légumes, par exemple) en tas dans un coin du jardin. Deux semaines après, on peut observer des tonnes de vers de terre et autres bestioles qui travaillent d’arrache pied à transformer vos déchets en compost. Une vraie usine à gaz où l’on enchaine les 3 huit ! Dès que la transformation est achevée, une terre noire qui sent bon les sous-bois apparait. Votre compost est alors prêt à nourrir le sol de votre jardin !

Mais vous pouvez faire encore plus simple ! Placez vos déchets organiques directement aux pieds de vos plantes. Ils se transformeront sur place. La terre s’en trouvera davantage assouplie, ce qui permettra à la plante d’amarrer ses racines profondément et donc de tenir tête aux fortes chaleurs.

C’est une technique que j’applique à mon jardin. Cela m’apporte une économie en manipulations et en période estivale la terre garde son humidité ! Donc, j’économise aussi en arrosage. J’avoue que déverser un seau de déchet organique aux pieds de vos plantes n’est pas très esthétique. Pas de panique ! Couvrez votre petit tas d’une fine couche de tonte de gazon. Ni vu, ni connu !

Ah oui j’oubliais, en agissant ainsi, vous entrez à grand pas dans le cercle de la permaculture.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *